Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Scarabeo-Club

Blog dédié au scooter Scarabeo de chez Aprilia. Scooter Vintage Scarabeo 125 et 200

A vendre Scarabeo 125 Rotax GT 2 avec seulement 8500 km

Une petite perle à vendre

Un Scarabeo AM 2003 avec seulement 8500 km

Je l'ai récupéré il y a quelques temps avec des défauts, déjà il ne montait pas au delà de 80 km/h et une fuite sur la pompe à eau

Généralement on trouve ce problème sur des moteurs de 20 000 / 25 000 km mais il n'avait pas tourné depuis des années

Le premier propriétaire l'avait laissé dans un coin, puis un ami a lui l'a racheté et lui a fait une petite beauté avec du covering, le résultat n'est pas mal même s'il reste qq marques de frottement, cependant il ne s'est pas du tout occupé de la partie mécanique.

Donc réfection du carburateur, maintenant il fait bien ses 130 km/h compteur

Changement de la pompe à eau complète (ayant peu tourné les joints étaient morts) par une pompe BMW C1

Changement de la totalité des fluides, même si le liquide de freins était bien transparent, il n'avait jamais été changé

Voici la bête qui est vendu 1290 € avec sa trousse à outils d'origine et 2 roues complètes avec pneus en excellent état.

il reste certes quelques bricoles à fignoler au niveau carrosserie, mais impossible de trouver un scarabeo de cette année avec si peu de kilomètres.

L'idéal serait de résider dans les hauts de France, déjà pour le voir car des photos restent des photos et bien sur pour l'essayer.

Il s'agit d'un GT2 donc pas de valises latérales

 

A vendre Scarabeo 125 Rotax GT 2 avec seulement 8500 km
trousse à outils d'origine

trousse à outils d'origine

A vendre Scarabeo 125 Rotax GT 2 avec seulement 8500 km
frottement sur le carénage (mais je le préfère sans carénage et sans pare-brise)

frottement sur le carénage (mais je le préfère sans carénage et sans pare-brise)

A vendre Scarabeo 125 Rotax GT 2 avec seulement 8500 km
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article